PORTRAITS DE NOS DEUX JEUNES PATRONS AUDREY ET STEEVY

Après une formation de styliste durant deux ans, Audrey enchaîne par un apprentissage de coiffeuse dans le Jura français. Dès 2010, à son arrivée en Suisse, elle travaille dans un premier salon à Nyon avant la naissance de son fils, s’ensuit une pause d’environ une année avant de reprendre son activité dans un autre salon de la place de Nyon pendant quatre ans. Passionnée par les couleurs, les mèches, les balayages, Audrey fréquente régulièrement des cours afin d’être informée des dernières tendances dans ce domaine.
Quant à Steevy, son collègue, il est au bénéfice d’une double formation : coiffeur et visagiste. Effectuer une analyse du cheveu, évaluer la forme du crâne afin d’adapter la coupe en conséquence, poser des extensions, sont une seconde nature pour lui. Dans un avenir proche, il souhaite se former comme barbier.

LE PROJET VERS SA RÉALISATION

Dynamiques, l’oeil pétillant et un large sourire affiché, autant Audrey que Steevy ont besoin d’évoluer. Trois ans durant, ils sont collègues dans un salon de coiffure à Nyon. Devenir patron, c’est leur rêve de toujours. Ils consultent sur internet les annonces de locaux disponibles. Le centre-ville de Nyon ? Trop saturé. Ils tombent sur cet emplacement, jusqu’alors un dépôt privé pour accessoires d’anciennes automobiles.
C’est leur seule visite, ils ont le coup de coeur. Pas étonnant car l’endroit est idéal à plus d’un titre : le quartier est en plein développement avec des bureaux, des logements, des commerces et des cabinets médicaux. Un bowling s’ouvrira fin 2018. Situé proche de la sortie d’autoroute, des places de parc sont à disposition. L’environnement est calme, reposant, à l’abri des regards : c’est dans ce cadre qu’ils veulent travailler et offrir à leur clientèle un moment à part.
Point de départ : le financement. Une projection est effectuée. Ils démarchent ensuite les fournisseurs de matériel, d’équipement et de produits. En trois mois, tout est sur les rails et tout se déroule dans les meilleures conditions. Leur impression d’être devant une montagne s’aplanira peu à peu.

LE STYLE DE SALON VERSION COCOONING

Très vite ils ont su quel style de salon ils voulaient : type loft, chaleureux, mélange d’industriel et de cocooning, avec coin esthétique et onglerie. Les matières du bois et de l’acier se mélangent harmonieusement. Des plantes, des fauteuils en cuir adaptable, tout est centré sur le bien-être et le confort du client. Un petit coin café en self-service est aménagé, des boissons fraîches sont servies, telles que minérales, limonades, jus de fruits. Un canapé accueille les clients et leurs accompagnants. Audrey a pu observer avec plaisir l’enfant qui enlève ses chaussures et s’installe dans le canapé en attendant l’un de ses parents par exemple. C’est exactement ce qu’ils souhaitent : que leur clientèle se sente à l’aise, un peu comme à la maison.

AU LOCAL COIFFURE : POURQUOI CE NOM ?

C’est venu naturellement, ils se donnaient rendez-vous « au local ». Et cela colle bien au cadre du salon et à l’atmosphère qui y règne.

DES PRODUITS SÉLECTIONNÉS EN SYMBIOSE AVEC LA PHILOSOPHIE ET LA DÉCORATION DU SALON

Large gamme, flexible à volonté, ils utilisent des produits qui prennent soin du cheveu, donnent des couleurs naturelles et chatoyantes.
Mashup signifie mélange, car justement la particularité de ces produits est de pouvoir les mélanger entre eux et les combiner judicieusement selon le type de cheveu. Avec une mousse coiffante force 1 et de la laque, on obtient une mousse force 2 voire 3, selon la quantité de laque ajoutée. Ingénieux et novateur !
Enfin, aspect santé, ce sont des produits qui respectent la nature et la fibre du cheveu, tout en apportant douceur et brillance. Sept forces sont disponibles. Tous ces produits sont garantis sans sulfate, sans silicone, sans parabène.
Très peu de salons utilisent à ce jour cette gamme. Audrey et Steevy les ont testés au préalable sur eux-mêmes et leurs proches. Ils ont tout de suite croché. Un livret est à disposition contenant un manuel à l’intention du coiffeur et un autre à l’intention du client. Ce livret précise quel est le produit adéquat en fonction du/des besoin/s. Il existe aussi un mode d’emploi de soins capillaires pour des besoins spécifiques. Des gommages sont également proposés. Et le nec plus ultra : l’emballage de la marque Mashup se marie complètement à la décoration du salon !
Du côté des colorations, c’est l’autre gamme de produit utilisés, Framesi, du même grossiste : traitement pour cheveux, coloration, décoloration. La raison de ce choix ? la réduction de 15% d’ammoniaque par rapport aux autres marques. Une formation conséquente est indispensable, de nouvelles façons d’appliquer la couleur étant en vogue, Audrey vient de suivre récemment trois jours de cours intensifs.
L’inauguration du salon a eu lieu le 9 mars 2018 en présence d’une centaine de personnes, avec un défilé qui a été organisé en coopération avec le magasin PKZ Signy. Joli succès !

ET POUR LA SUITE …

Tant Audrey que Steevy espèrent vivre une collaboration longue et fructueuse. Confiants en l’avenir, les deux associés voient le développement du salon avec un agenda bien rempli chaque jour de la semaine. Les débuts sont d’ailleurs prometteurs : leur clientèle est variée, composée d’anciens clients, de nouveaux, de personnes du voisinage, même si ce n’est pas (encore ?) la majorité actuellement. La fourchette d’âge est relativement large, avec des enfants, des adolescents, des adultes, soit de 5 à 80 ans.
Aussi, tout semble réuni pour que la couleur prenne et que très bientôt le salon ne désemplisse pas. Plein succès à nos deux jeunes entrepreneurs !

OFFRE À SAISIR !

Le Local Coiffure vous offre 20% de réduction jusqu’au 30 novembre. Il suffit à l’arrivée de mentionner le code : D_0318_L.

Rédaction : Isabelle Livet, Communication & Rédaction